Vous êtes sur :

 

5 mars 2015 - Projet de Loi de Santé : Favoriser l’égalité et l’accès à la santé sur les territoires
Communiqué d' une quinzaine d’associations adhérentes à l’Uniopss



Alors que le projet de loi de santé va être prochainement discuté à l’Assemblée nationale, une quinzaine d’associations adhérentes à l’Uniopss, intervenant dans le champ de la santé, se sont mobilisées pour apporter leur contribution collective à ce projet. Si certaines mesures proposées par le projet de loi vont dans le bon sens, les associations de solidarité soulignent toutefois l’absence et le manque d’ambition de certaines mesures, notamment celles destinées à favoriser l’égalité d’accès à la santé sur les territoires. Elles publient une plateforme de propositions communes, reprises dans une quarantaine d’amendements au projet de loi.



A travers cette plateforme, les associations nationales représentatives des secteurs de la santé, de la santé mentale, des addictions, du handicap, de la lutte contre les exclusions et de l’hébergement, partagent une vision politique commune de la santé visant la réduction des inégalités sociales et territoriales pour des publics qui peuvent être en situation de vulnérabilité ou rencontrer des problématiques spécifiques.

Certaines mesures proposées par le projet de loi sont de réelles avancées : renforcement de la prévention, tiers payant généralisé, service public territorial de santé, expérimentation de projets d’accompagnement… Les associations signataires resteront pour autant attentives à ce que ces mesures soient assorties d’un déploiement des moyens, compétences et outils nécessaires à leur mise en œuvre effective.

Mais pour améliorer véritablement la santé des personnes vulnérables, cela ne suffit pas. Les associations de solidarité souhaitent que ces mesures aillent encore plus loin :

 

  • Aller plus loin en garantissant l’accès à une prévention et à la promotion de la santé pour tous, notamment à l’égard des personnes en situation de vulnérabilité, des jeunes, de la petite enfance et des services de protection maternelle et infantile ;
  • Aller plus loin dans le renforcement du lien santé-social, en articulant les professionnels qui interviennent dans le soin, l’accompagnement et l’hébergement des personnes en situation de vulnérabilité et/ou de précarité sociale ;
  • Aller plus loin pour renforcer les droits des publics en situation de précarité en mettant en place un observatoire national de lutte contre les refus de soins ;
  • Aller plus loin dans l’accompagnement des personnes, en reconnaissant la médiation sanitaire et l’interprétariat ou les maisons d’accueils hospitalières.


A travers les amendements portés collectivement auprès du gouvernement et du Parlement, nos associations nationales de santé et de solidarité invitent l’ensemble des professionnels à partager cette vision pour défendre un accès de tous à la santé.


Contacts presse :

Uniopss – Valérie Mercadal – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 01 53 36 35 06
FNARS - Céline Figuière – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 01 48 01 82 06
Fédération Addiction – Caroline Prat - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 01 42 28 83 22
Médecins du Monde Aurélie Defretin / Lisa Veran 01 44 92 13 81 / 14 31 //  06 09 17 35 59 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger la Plateforme des propositions communes des associations de solidarité intervenant dans le champ de la santé