Imprimer

11 Décembre 2014 - Prix du tabac : contradictions à tous les étages


Un amendement au projet de loi de finances rectificative (PLFR) adopté à l'Assemblée nationale bloque, au nom d’une « pause fiscale », la hausse de la fiscalité attendue en 2015 et grippe le mécanisme d'augmentation automatique des prix des tabacs.

 

Alors qu'il est démontré que la consommation de tabac diminue lorsque leur prix augmente, cet amendement contredit l'esprit du récent Programme national de réduction du tabagisme (PNRT) en annulant la mesure la plus efficace pour lutter contre la consommation de tabac.

 

 

Rappelons que le tabagisme est la première cause en France mortalité avec 73 000 décès / an, qu’il tue prématurément un fumeur sur deux et qu’il représente un coût social évalué en 2003 à 47,7 milliards d’euros, soit 3,05 % du PIB et 772 € / hab, à comparer aux 14 milliards de recettes fiscales.

 

Au-delà du lobbying de l'industrie du tabac et des buralistes maintes fois dénoncé, cet amendement illustre la proximité de certains parlementaires avec des intérêts particuliers au détriment de l'intérêt général – le tabac ne rapporte rien à la collectivité – et de la santé publique.

 

Les associations demandent au Sénat la suppression de cet amendement au nom des millions des personnes qui souffrent du tabagisme et de leur entourage, que ce soit pour leur santé, mais aussi pour leur pouvoir d'achat... qui partent ensemble en fumée.



Contacts presse :

Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie - www.anpaa.asso.fr
Dr Bernard. Basset – Secrétaire général adjoint de l’A.N.P.A.A. : 07.86.55.54.53.

Droit des Non Fumeurs - http://dnf.asso.fr/
Gérard Audureau -  Président : 06 83 51 88 14

 

Alliance contre le tabac -www.alliancecontreletabac.org
Yves Bur, Député honoraire, Président de l'ACT : 06 07 43 86 23

 

Télécharger le communiqué de presse en PDF