Vous êtes sur :

11 octobre 2013 - Publicité pour l'alcool sur Internet : la mise au point de l'A.N.P.A.A.

Dans son édition datée du 7 octobre, la revue américaine Wine Spectator publie un article dans lequel sont rapportées les prises de position de l’A.N.P.A.A. exprimées par le Dr Alain RIGAUD, président, et Patrick ELINEAU, directeur général.

Vin & Société, en choisissant de ne retenir qu’une partie des propos tenus, et par un savant amalgame, ouvre une polémique qui apparaît bien vaine.

 


L’A.N.P.A.A. n’entend nullement l’entretenir et tient à faire la mise au point suivante :

- La publicité pour les boissons alcooliques sur Internet doit être limitée aux sites de producteurs : rien de plus normal qu’un viticulteur puisse présenter son domaine et sa production. A ce titre, l'A.N.P.A.A. demande la révision de la loi actuelle (*) dont on mesure chaque jour, en surfant sur la Toile, qu’elle est bien peu protectrice de la santé publique.

- Interrogé sur les possibles détournements de la loi française par une implantation des sites à l’étranger, le directeur général de l’A.N.P.A.A. a fait valoir que la technologie permet d’en interdire l’accès, ce que tout le monde sait !

C’est cette position qu’il a exprimée à la revue Wine Spectator, en illustrant son propos, étant précisé que l’exemple australien qui lui est attribué a été cité par la journaliste.

L’A.N.P.A.A. s’est toujours déclarée ouverte au dialogue. Elle y est prête. Mais en dehors de tout esprit polémique.


(*) Elle autorise la publicité pour l’alcool sur Internet, sauf sur les sites destinés à la jeunesse ou dédiés aux sports, sous réserve que la publicité ne soit ni intrusive ni interstitielle.

Contacts :
A.N.P.A.A. : 01 42 33 51 04