Imprimer

3 novembre 2009 - Le Plan Cancer II - Le risque alcool toujours tabou

L’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (A.N.P.A.A.) souscrit pleinement aux cinq axes et aux 30 mesures du Plan cancer II présenté par le Président de la République, notamment aux mesures visant à réduire les inégalités en matière de prévention, de dépistage et d’accès aux soins. L’Association se réjouit en particulier de l’effort annoncé pour la formation des médecins et du renforcement des moyens des Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie.

 

 

L’A.N.P.A.A. regrette toutefois que les deux déterminants majeurs de santé que sont l’alcool et le tabac ne soient pas abordés sur le même plan, surtout lorsque l’on sait qu’ensemble ils sont responsables de 100 000 décès par an et d'un coût social représentant 2,5 % du PIB.
A la différence du tabac, qui fait l’objet d’une mesure 10 'Poursuivre la lutte contre le tabac', le rôle de l’alcool dans la survenue des cancers n’est pas mis en évidence. Il se trouve mentionné, ou plus exactement dilué, au détour d’une phrase, dans la mesure 11 'Promouvoir des actions de prévention sur les liens entre l’alimentation, l’activité physique et les cancers'.
L’A.N.P.A.A. rappelle que l’Académie nationale de Médecine, dans son rapport 'Les causes du cancer en France' (2007), attribue au tabac et à l’alcool l’origine de 28 % des décès par cancer dont 80 % sont des cas de cancers évitables.
Le Plan cancer II était une belle occasion de rappeler ces données.

Contacts
Dr Patrick Daimé, secrétaire général de l’A.N.P.A.A. 06 80 87 90 00
Patrick Elineau, directeur général 01 42 33 51 04
Faye Wright, chargée de communication 01 42 33 52 87