Vous êtes sur :

MOIS SANS TABAC

Pour cette cinquième édition du Moi(s) sans tabac, les équipes de l’ANPAA sont mobilisées dans toute la France pour soutenir les fumeurs dans leur démarche d’arrêt du tabac avec des modalités d’intervention adaptées au contexte sanitaire. 

 

Le Moi(s) sans tabac, coordonné par Santé publique France, est un défi collectif lancé à tous les fumeurs afin de les inciter à arrêter le tabac. Chaque année, le défi réunit plus de 200 000 participants. 

 

Pour la cinquième année consécutive, l’ANPAA met à disposition des fumeurs de l’information sur le Moi(s) sans tabac dans ses centres de soin et offre des conseils et un accompagnement personnalisé pour préparer les personnes qui le souhaitent au sevrage tabagique. Des actions en présentiel et à distance  sont menées dans tout le territoire pour aller à la rencontre des fumeurs dans le respect des recommandations sanitaires.  

 

L’industrie du tabac, un business qui cible de plus en plus les jeunes

 

Le Moi(s) sans tabac est aussi l’occasion de sensibiliser les adolescents sur les dangers du tabac et sur les stratégies déployées par l’industrie pour en faire des fumeurs. 

 

Depuis plusieurs années, les jeunes sont pris pour cible par l’industrie du tabac. D’après l’Organisation mondiale de la santé, 23 millions de dollars sont consacrés chaque jour en marketing et 8 milliards par an pour influencer les choix des jeunes. 40 millions de jeunes âgés de 13 à 15 ans ont déjà consommé du tabac.

 

L’une des stratégies opérées par l’industrie du tabac est d’aromatiser les cigarettes dans l’objectif de rendre attractif le produit et séduire un public jeune. Les cigarettes mentholés, appréciées par les femmes et les jeunes, sont désormais interdites à la vente. Pour l’ANPAA cette décision, entrée en vigueur en mai dernier est une victoire. En effet, des études démontrent qu’un adolescent qui s’initie aux cigarettes aromatisées a trois fois plus de chance de devenir un fumeur régulier.

 

Malgré l’interdiction de la publicité depuis l’adoption de la loi Evin en 1991, l’industrie du tabac mise sur la promotion de ses produits au cinéma. Les séquences mettant en scène des produits tabagiques sont de plus en plus fréquentes dans les séries télévisées et films. Une étude menée par La Ligue Contre le Cancer*  démontre que sur 180 films analysés, 80% mettent en scène des produits liés au tabacOr lbanalisation de la consommation de tabac à l’écran comporte un risque pour les plus jeunes notamment lorsqu’ils sont en pleine construction identitaire et de représentations des normes sociales.

 

 

* « Tabac et Cinéma » : la Ligue révèle les résultats édifiants d’une enquête inédite menée depuis 2005 sur 180 films français et relance la campagne tueurs-payeurs

 

 

 

***

A propos de l’ANPAA

L’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique et agréée d’éducation populaire. Elle est implantée sur l'ensemble du territoire national, avec des équipes de prévention et 90 établissements de soins et l'accompagnement agréés par l'Etat et financés par l'Assurance Maladie. Le domaine d'action de l'ANPAA couvre l'ensemble des produits, activités et conduites addictives (usages et mésusages, addictions avec et sans produit).

 

A propos de l'opération Moi(s) sans tabac

L'ANPAA participe pour la 5ème année consécutive à l'opération. L’ANPAA est ambassadrice Moi(s) sans tabac dans 4 régions en 2020 : Bretagne, Corse, Grand-Est et Pays de la Loire. En 2018, près de 350 actions ont été menées par l’ANPAA sur l'ensemble du territoire.

 

Contact : Jihene Louragini, chargée de mission communication

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / 01 42 33 52 87