Vous êtes sur :

Journée d’étude internationale - L’addiction aux jeux d’argent : un phénomène social ?

26/09/2019

BELGIQUE

Présentation

Proposer une approche socio-anthropologique de l’addiction aux jeux d’argent, telle est l’ambition de cette journée d’étude organisée par le Centre d’Anthropologie, Sociologie, Psychologie – Etudes et Recherches (CASPER) à l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Pour ce faire, nous commencerons par soulever la question suivante : dans quelle mesure l’addiction aux jeux d’argent peut-elle être considérée comme un phénomène social ? Outre la construction sociale du « jeu pathologique » en tant que catégorie nosographique – qu’il s’agirait selon certains de « déconstruire » –, c’est précisément la réalité sociale de ce phénomène qu’il nous faudra interroger, en embrassant notamment le point de vue des joueurs sur leurs pratiques. Ainsi, nous nous demanderons par exemple ce qui peut conduire un joueur à se définir lui-même comme « compulsif » ou « pathologique », s’appropriant de la sorte le langage de la psychopathologie pour qualifier son propre rapport au jeu. Chemin faisant, nous pourrons alors nous pencher sur la trajectoire biographique du joueur – en particulier sa socialisation au jeu – afin de mettre en perspective son problème d’addiction et son parcours de vie. Mais au-delà du caractère idiosyncrasique de l’addiction aux jeux d’argent, il nous faudra plus largement questionner le contexte social à partir duquel se fabrique un tel rapport au jeu, en nous tournant cette fois-ci du côté des opérateurs, des marchés et des politiques publiques qui favorisent l’accroissement de l’offre de jeux, malgré les risques sanitaires et sociaux que cela comporte. Quel lien peut-on observer entre cet accroissement de l’offre et le taux de prévalence de l’addiction au jeu dans la population ? Quelles sont les conséquences sociales d’un tel phénomène, que ce soit pour le joueur, son entourage ou la société dans son ensemble ? Peut-on imaginer une autre politique des jeux dans les pays concernés ? En répondant à ces questions, nous pourrons ainsi mesurer l’apport d’une approche socio-anthropologique de l’addiction aux jeux d’argent à l’étude de ce phénomène social. Voir la page dédiée