Vous êtes sur :

Logo BEHLe Bulletin

épidémiologique hebdomadaire (BEH) publie une série d'études sur le suicide précisant, qu'en France, presque 1 décès sur 50 est un suicide. L'enquête portant sur les tentatives de suicide (TS) et les pensées suicidaires souligne que, chez une femme, la consommation d'alcool chronique est un facteur de risque notable derrière le fait d'avoir subi des violences et de vivre seule.

 

Parmi les nombreuses données chiffrées, on retiendra que dans 33% des cas d'hospitalisation pour tentative de suicide des troubles psychiatriques liés à l'utilisation de l'alcool sont diagnostiqués. Ils entraînent une plus grande fréquence de récidive et de ré-hospitalisation pour TS.

Pour en savoir plus :

Logo Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies

 

L’enquête ESCAPAD (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense), conduite en mars 2011, lors de la Journée Défense et Citoyenneté, s’est intéressée à 200 centres (dont 185 en métropole), soit plus de 32 000 adolescents interrogés par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).



Les premiers résultats sont les suivants :
Le tabac et l’alcool sont les produits les plus consommés. En 2011, les usages de tabac et d’alcool se caractérisent par une expérimentation en diminution, et des usages plus fréquents.

  • En 2011, 68,4 % des jeunes de 17 ans déclarent avoir déjà fumé une cigarette, et 91,0 % avoir déjà bu de l’alcool.
  • 31,5% consomment du tabac de façon quotidienne.  La proportion est quasi équivalente chez les filles et les garçons.
  • 10,5 % déclarent avoir un usage régulier d’alcool. C’est une progression de 18 % par rapport à 2008. Cette évolution concerne autant les filles et les garçons.

La consommation de cannabis est en baisse. Sont comptabilisés 6,5 % d’usagers réguliers (au moins 10 usages dans les 30 derniers jours précédant l’enquête)

Consommation et expérimentation des autres drogues illicites sont en baisse. 9% des jeunes de 17 ans déclarent avoir expérimenté le poppers ; 5,5 % les produits à inhaler ; 3,5 % les champignons hallucinogènes ; 3,0 % la cocaïne ; 2,4 % les amphétamines ; 1,9 % l’ecstasy, 1,3 %, le LSD ; 0,9 % l’héroïne et 0,8 % le crack. Les garçons restent plus expérimentateurs que les filles.

 

Consulter sur le site de la MILDT (Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie)

Le numéro 35 d'Addictions est en ligne

 

Addictions n° 35 est sorti. Au sommaire de ce numéro, vous trouverez notamment :

  • Un entretien avec le Dr Stéphanie Geiger. Elle explique sa position sur le baclofène, un relaxant musculaire utilisé, en dehors de son cadre de prescription, dans le traitement de l'alcoolisme.
  • Un dossier sur la prévention.
  • Un article sur l'auriculo-réflexologie, un moyen de stopper la dépendance.

Pour feuilleter notre magazine, cliquez ici

Etudiant jouant à la console

 

L'Observatoire régional de la santé de La Réunion, en lien avec l'A.N.P.A.A. 974, a mené une enquête sur les pratiques des jeux vidéo et d'Internet auprès d'un échantillon de 1 178 étudiants (10% de la population étudiante) inscrits à l'Université de La Réunion au cours du mois d'octobre 2010. Les résultats de cette étude viennent d'être publiés.

 

Les résultats:

  • 8% des étudiants ont un usage problématique face aux jeux vidéo (18% des étudiants joueurs)
  • 6% des étudiants ont un usage problématique face à Internet
  • Certains jeunes ne sont pas conscients de leurs pratiques problématiques
  • Près d'un tiers des jeunes enquêtés est en attente d'informations sur les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo

Les résultats de cette première enquête locale vont permettre de guider les actions futures auprès des jeunes, de leurs parents et des acteurs concernés.

Télécharger la Synthèse des résultats de l’enquête sur le site de l'ORS

Répertoire des nouvelles drogues de synthèse identifiées en France depuis 2008L'OFDT (Observatoire français des drogues et

des toxicomanies) propose une note actualisée recensant les nouvelles drogues de synthèse en France depuis

2008.

Cet inventaire a été répertorié par les partenaires du réseau SINTES (Système national d'identification des toxiques et substances).

Depuis 2008, 43 nouvelles

 

substances psychoactives ont été identifiées.

 

 

Consulter la note sur le site de l'OFDT

Logo éthylotestLe décret relatif aux dispositifs d'antidémarrage par éthylotest électronique est paru au Journal Officiel du 30 novembre 2011. Il détermine les conditions d'homologation des dispositifs ainsi que les modalités d'agrément des professionnels chargés de les installer. Ce texte confie au préfet le soin d'agréer ces derniers, en leur imposant notamment une condition d'honorabilité. Enfin, il instaure une procédure annuelle de vérification de conformité des

dispositifs d'antidémarrage.

 

Télécharger le décret du 28 novembre 2011

Lire notre Actualité sur le décret relatif à la conduite sous l'emprise de l'alcool paru au Journal Officiel du 07/11/2011

Vente de tabac aux mineurs, 62% des buralistes en infraction

Depuis 2003, en France, la vente de tabac est interdite aux mineurs. Afin d’évaluer l’application de cette mesure et pour connaître la perception des jeunes sur cette mesure, un institut a mené deux enquêtes pour le CNCT (Comité national de lutte contre le tabagisme).

Première enquête : l'institut a utilisé les visites mystères auprès d'un échantillon représentatif. 430 débits de tabac ont été visités. Pour chaque visite, deux personnes se présentaient : un mineur de 12 ou 17 ans (fille ou garçon), et un adulte-enquêteur.

 

  • 62 % des buralistes étaient en infraction et ont vendu du tabac à des mineurs de 12 et 17 ans.
  • A l’égard des enfants de 12 ans, plus d'un tiers des buralistes ont accepté de leur vendre du tabac (38 %),
  • seuls 8 % ont demandé une pièce d’identité ; et 26 % ont demandé l’âge


Deuxième enquête : sondage mené par l'institut LH2, sur internet, auprès de 600 jeunes, représentatifs de la population française âgée de 12 à 17 ans, selon la méthode des quotas.

  • 6 jeunes fumeurs sur 10 indiquent qu'ils se procurent, sans difficulté, du tabac chez les débitants . C’est d'ailleurs la première façon de s’approvisionner citée par les mineurs.
  • 55% des jeunes jugent la loi peu efficace. Celle-ci n’est pas toujours appliquée par les buralistes.

 

Consulter

Les parents, inquiets de l'augmentation de la consommation d'alcool chez les jeunesLes parents sont inquiets de l'augmentation de la consommation d'alcool chez les jeunes. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée en octobre auprès de 557 parents d'enfants scolarisés par OpinionWay pour le compte de l'APEL (Association des Parents d'élèves de l'enseignement Libre).

83% des parents d'enfants scolarisés reconnaissent que la consommation d'alcool par les jeunes est un sujet de préoccupation.

Selon 40% d'entre eux, la quantité d'alcool consommée est en augmentation. La société, et notamment les médias qui valorisent les comportements excessifs (binge drinking : consommation d'un maximum d'alcool en un minimum de temps), est responsable de cette dérive.

58% des parents estiment que la consommation de leurs enfants est comparable à celle qu'ils pouvaient avoir à leur époque. En somme, les problèmes d'alcool, c'est pour les autres.

L'étude montre que le sujet alcool n'est pas un tabou. 67% des parents déclarent qu'ils se sentiraient à l'aise et bien informés face à un enfant qui a consommé de l'alcool de

façon excessive. Et un parent sur trois se sentirait démuni pour aborder cette question avec l'un enfant.

 

Pour en savoir plus,

Site d'information sur la prise en charge de la santé bucco-dentaire des patients usagers de substances psycho-activesLe ministère chargé de la Santé et la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) ont ouvert un site à destination des chirurgiens-dentistes, sur la prise en charge de la santé de leurs patients usagers de tabac, alcoolcannabis, l'héroïne, la cocaïne.

La consommation de substances psycho-actives a des conséquences sur la santé bucco-dentaire des usagers: caries avec évolution rapide, infections buccales, mycoses voire cancers buccaux.

Le nouveau site s'adresse aux chirurgiens-dentistes, et a pour objectif de favoriser une meilleure prise en charge de leurs patients.

Rapport de l’OMS sur l’épidémie mondiale de tabagisme, 2011Le Rapport de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sur l’épidémie mondiale de tabagisme, 2011; porte sur l’état d’avancement de la politique mondiale de lutte antitabac.

Le rapport examine les deux principales stratégies sur les mises en garde sanitaires (les étiquettes apposées sur l’emballage des produits du tabac) et les campagnes antitabac dans les médias.

Télécharger sur le site de l'OMS