Vous êtes sur :

Prop4

 

Toutes les études économiques montrent que le prix est un facteur déterminant dans la décision d’achat et de consommer.

 

C’est d’autant plus vrai pour les jeunes qui ont, en général, un budget serré et qui sont davantage sensibles aux prix.

 

Cela s’est d’ailleurs vérifié avec la hausse des prix du tabac qui a conduit à une réduction de la consommation chez les jeunes.

 

 

Proposition aux candidat-e-s : Si vous êtes élu-e, seriez-vous favorable à la mise en place d’une politique de prix minimum de l’alcool afin de réduire la consommation chez les jeunes ?

Lire la suite...

Comme elle l’a fait dans le cadre de l'élection présidentielle, l'ANPAA soumet aux candidats aux élections législatives 5 propositions afin de les sensibiliser aux enjeux liés aux conduites addictives, qu’il s’agisse de l’alcool, du tabac, du cannabis ou d’autres addictions sans produit.

 

Cet effort de sensibilisation est important alors qu’un rapport d’experts publié le 4 mai 2017 alerte sur les risques pour la santé d’une consommation, même modérée, d’alcool. Des risques aujourd'hui minorés qui tranchent avec la politique répressive en vigueur pour les substances psychoactives illicites telles que le cannabis.

Lire la suite...

Prop2

 

La France est le seul pays d’Europe où plus de 15% de la population consomme régulièrement du cannabis.

 

Il est temps de faire le constat qu’il n’y a pas de société sans drogue et que la politique actuelle de prohibition du cannabis – l’une des plus répressives d’Europe – est un échec. 

 

Il est nécessaire de s’orienter vers une légalisation encadrée, comme pour l’alcool, le tabac, les jeux d’argent en ligne.

 

 

Proposition aux candidat-e-s : Si vous êtes élu-e, seriez-vous favorable à l'organisation d'un débat public, préalable à une révision de la loi de 1970 sur le statut et l’usage du cannabis ?

Lire la suite...

 

Comme elle l’a fait dans le cadre de l'élection présidentielle, l'ANPAA a soumis aux candidats aux élections législatives 5 propositions afin de les sensibiliser aux enjeux liés aux conduites addictives, qu’il s’agisse de l’alcool, du tabac, du cannabis ou d’autres addictions sans produit.

 

Cet effort de sensibilisation est important alors qu’un rapport d’experts publié le 4 mai 2017 alerte sur les risques pour la santé d’une consommation, même modérée, d’alcool. Des risques aujourd'hui minorés qui tranchent avec la politique répressive en vigueur pour les substances psychoactives illicites telles que le cannabis.

 

 

Les engagements des candidat-e-s ont été mis en ligne dès réception afin de les faire connaitre aux citoyens.

 

 

Lire la suite...

vapotageLa loi (loi de modernisation de notre système de santé, 26-janvier 2016) indique qu’il est interdit de vapoter dans :
- Les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs ;
- Les moyens de transport collectif fermés ;
- Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif.

Le décret précise les modalités de l’interdiction concernant les lieux de travail qui sont ceux recevant des postes de travail situés ou non dans les bâtiments de l’établissement, fermés et couverts, et affectés à un usage collectif, à l’exception des locaux qui accueillent du public.

Lire la suite...

vaccinDans le cadre de la semaine européenne de la vaccination, le CeGIDD du Centre Hospitalier de la Côte basque (CHCB) a tenu un stand au CAARUD de Bayonne de 10h30 à 12h hier, lundi 24 avril.


Une infirmière et le médecin coordonnateur du service étaient présents pour informer les usagers.


Ainsi, sur le temps d’accueil collectif, plusieurs usagers ont sollicité les professionnels présents pour des renseignements sur la vaccination et le dépistage. Des personnes ont pu être vaccinées sur place notamment conjointement contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite et des rendez-vous ont été fixés pour d'autres vaccinations au sein du CeGIDD de Bayonne.


Forts de la réussite de cette première opération conjointe, le CeGIDD et l’ANPAA organiseront  d'autres partenariats féconds pour améliorer la couverture vaccinale de personnes parfois éloignés des sentiers battus du soin.

Enregistrer

les mots de l ageLes mots de l’âge est un outil réalisé par l'A.N.P.A.A. Nord Pas-de-Calais pour animer des groupes de personnes âgées. Tout en s’amusant, les personnes parlent d’elles, découvrent les autres, prennent du recul par rapport à leur quotidien, (re)nouent des liens.

Cet outil promeut une attitude de prévention globale positive sur les notions de santé psychique et de bien-être liées à l’avancée en âge. Il vise également à renforcer les facteurs de protection liés à la consommation d’alcool et de médicaments.

 

Cet outil a pour vocation de :

  • Favoriser l’expression, libérer la parole
  • Garder ou développer la capacité à garder une bonne estime de soi, à trouver des plaisirs dans sa vie
  • Rompre l’isolement et favoriser le lien social
  • Prendre du recul par rapport à ses préoccupations
  • Renforcer la capacité à trouver des solutions aux difficultés et à demander de l’aide

>> Voir le tutoriel vidéo

>> en savoir plus sur la page dédiée du site de l'ANPAA Nord Pas-de-Calais

Enregistrer

tomber eauL’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie dans le 73 et l’Uhraj (L'Union Régionale pour l’Habitat des Jeunes Auvergne Rhône-Alpes) se sont associés afin de sensibiliser les jeunes sur les prises de risques et les consommations excessives par la création d’une web-série ''A toi de choisir'' de trois épisodes, dont le premier : ''Tomber de eau'' est diffusé ce 10 avril.


La web-série s’inscrit dans une approche RDRD (Réduction Des Risques et des Dommages) par la sensibilisation sur les risques liés aux consommations excessives sans pour autant être moralisatrice, mais plutôt avec humour.


Le choix de la web-série permet de diffuser des messages de prévention à l’attention des jeunes dans un format qui leur est proche pour susciter des prises de conscience. Les participants au projet ont été amenés à réfléchir sur différents éléments : leurs représentations sociales, les pratiques et modes de consommation, les moyens d’information sur les produits et les conséquences ; tout en valorisant leur créativité.

Lire la suite...

mgc bring drinking

Depuis plus de 130 ans, la MGC est la première mutuelle santé des agents SNCF et de leurs familles. Depuis 2006 elle a ouvert ses prestations à tous, cheminots ou non, et protège près de 260 000 personnes.


Le fonds de dotation MGC s’engage à jouer un rôle dans la « prévention santé pour tous ». Axée principalement sur la thématique de l’hygiène de vie (activité physique, nutrition…), MGC Prévention élabore des livrets, intervient lors d’actions terrain auprès du public et met gratuitement à disposition de tous des informations et des services sur son site internet www.mgc-prevention.fr afin que chacun puisse devenir acteur de sa santé. Elle s’associe également à de nombreuses associations et fédérations issues du domaine de la santé et du sport afin de les soutenir et les accompagner dans leurs actions.

Lire la suite...

A l'occasion de l'élection présidentielle 2017, l'ANPAA a soumis à l’ensemble des candidat-e-s 5 propositions pour faire de la prévention et des soins en matière de conduites addictives une priorité du quinquennat :

1. Prévenir les risques et réduire les dommages liés aux conduites addictives : une priorité de santé publique

2. Organiser un débat public sur la légalisation du cannabis

3. Réduire la consommation d’alcool chez les jeunes

4. Assurer l’information des consommateurs sur les boissons alcoolisées

5. Renforcer la prévention et l’éducation à la santé pour toutes et tous : à tous les âges, dans tous les contextes, sur tous les territoires

 

La consommation de drogues, licites et illicites, est à l’origine, chaque année en France, de près de 130.000 décès prématurés, dont 79.000 liés au tabac, 49.000 à l’alcool et 1.600 aux drogues illicites.

 

Cette hécatombe a un coût pour la société estimé à près de 249 milliards d’euros par an, entre la prise en charge des soins, le coût de la répression, la perte de productivité ou encore la valeur des vies humaines perdues. Il est dès lors urgent d'agir !

Lire la suite...