Vous êtes sur :

Vente de tabac aux mineurs, 62% des buralistes en infraction

Depuis 2003, en France, la vente de tabac est interdite aux mineurs. Afin d’évaluer l’application de cette mesure et pour connaître la perception des jeunes sur cette mesure, un institut a mené deux enquêtes pour le CNCT (Comité national de lutte contre le tabagisme).

Première enquête : l'institut a utilisé les visites mystères auprès d'un échantillon représentatif. 430 débits de tabac ont été visités. Pour chaque visite, deux personnes se présentaient : un mineur de 12 ou 17 ans (fille ou garçon), et un adulte-enquêteur.

 

  • 62 % des buralistes étaient en infraction et ont vendu du tabac à des mineurs de 12 et 17 ans.
  • A l’égard des enfants de 12 ans, plus d'un tiers des buralistes ont accepté de leur vendre du tabac (38 %),
  • seuls 8 % ont demandé une pièce d’identité ; et 26 % ont demandé l’âge


Deuxième enquête : sondage mené par l'institut LH2, sur internet, auprès de 600 jeunes, représentatifs de la population française âgée de 12 à 17 ans, selon la méthode des quotas.

  • 6 jeunes fumeurs sur 10 indiquent qu'ils se procurent, sans difficulté, du tabac chez les débitants . C’est d'ailleurs la première façon de s’approvisionner citée par les mineurs.
  • 55% des jeunes jugent la loi peu efficace. Celle-ci n’est pas toujours appliquée par les buralistes.

 

Consulter