Vous êtes sur :

Le ministre de la Santé, suivant une proposition de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) et un avis de la Commission nationale des stupéfiants et psychotropes, a décidé de classer comme stupéfiant la 4-fluoroamphétamine (4-FA), une drogue de synthèse qui circule en Europe et est proposée sur Internet.

Dans les forums de discussion sur Internet, des consommateurs décrivent des effets positifs ressentis

similaires à ceux de l’amphétamine ou de la MDMA (ecstasy). Parmi ses effets négatifs, des distorsions visuelles, une anorexie ou une insomnie pouvant durer plusieurs jours.