Vous êtes sur :

Photo d'une feuille de cannabisFumer régulièrement du cannabis à l'adolescence entraînerait une diminution des capacités intellectuelles à l'âge adulte

Selon une étude publiée lundi 27 août (recherche auprès de 1.000 Néo-zélandais consommateurs de cannabis, sur une période de 25 ans, comparant leur quotient intellectuel (QI) à 13 ans puis à 38 ans), il apparaît qu’un fumeur de cannabis perd huit points de QI alors que le QI des personnes qui n’ont jamais fumé de cannabis a légèrement progressé.

Selon Madeleine Meier auteur principale de cette étude ‘’le QI est censé

être stable" à mesure que l'on vieillit

 

"On sait que le QI est un élément fort déterminant pour l'accès à l'université, pour le revenu gagné tout au long de la vie, pour l'accès à l'emploi, et la performance au travail", poursuit la chercheuse.

"L'adolescence est une période très sensible du développement du cerveau", indique Mme Meier. En utilisant des substances agissant directement sur le mental, les jeunes "peuvent perturber le processus cérébral normal", explique-t-elle.

Source AFP
Consulter l’article ''Persistent cannabis users show neuropsychological decline from childhood to midlife'' (en anglais)