Depuis 2007, les personnes interpellées pour détention et usage de stupéfiants peuvent se voir ordonner un stage de sensibilisation aux dangers de l'usage de produits stupéfiants. L’OFDT propose dans le numéro 81 de Tendances une description de l'offre de ces stages et du public reçu.

Ces stages sont mis en place depuis 2008 par une centaine de structures présentes sur l’ensemble du territoire.
Chaque année environ 4500 stagiaires, à la demande d’un procureur de la République, ont suivi d’un stage. Les structures porteuses sont majoritairement des établissements médico-sociaux (61%) et des associations socio-judiciaires (31%).
La majorité des structures (73%) proposent des stages uniquement à un public majeur.
Le rapport note des disparités importantes dans la durée des stages (1 à 2 journées), le tarif (coût moyen de 190 €) et les conditions d’organisation des stages.
Le champ d’application pénale est relativement uniforme : 9 stages sur 10 sont décidés dans le cadre d’une alternative aux poursuites.


Profil du public des stages
Le public est majoritairement masculin (93%) et majeur (97%), âgé en moyenne de 25 ans.
Pour les 2/3 d’entre eux il s’agit d’une première interpellation.

11% ont été interpellé dans le cadre d’une infraction routière.
Les personnes reçus correspondent majoritairement au public ciblé : usagers bien insérés, interpellés pour la première fois.  Mais le dispositif draine une population moins concernée par les stages (environ 20%) : usagers quotidiens de cannabis depuis plus de 5 ans se considérant comme dépendants.

 

Conclusion de l’évaluation
Le nombre de stages mis en place peut apparaître modeste (4.500 stagiaires par an, pour environ 120.000 interpellations au titre du cannabis) mais l'évaluation souligne qu'une progression de l'offre de stage est constatée depuis 2009.
Les principes fondamentaux du dispositif sont respectés.
Une proportion importante du public reçu estime que le stage, pas assez personnalisé, aura un impact limité sur son comportement d’usage.
La question se pose de l’efficacité du stage comme levier permettant d’induire un changement dans les comportements de consommation.

Consulter le numéro 81 de Tendances sur le site de l'OFDT