Gamma-Butyrolactone et 1,4 butanediolL'arrêté du 2 septembre 2011 interdit l'offre et la cession au public de la Gamma-Butyrolactone (GBL) et du 1,4 butanediol (1,4-BD) deux produits qui entrent notamment dans la synthèse du gamma-hydroxybutyrate, plus connu sous le nom de GHB ou de « drogue du viol », classé comme stupéfiant depuis 1999.

Après avis de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes, cette décision fait suite à la proposition d'interdiction par l'Afssaps en raison d'une augmentation significative de consommation à des fins récréatives ainsi que des cas graves d'intoxication, d'abus et de dépendance.La grande majorité des ingestions volontaires de GBL entraine des troubles respiratoires, des troubles de la conscience, une perte de connaissance et une altération des fonctions vitales pouvant aller jusqu’au coma et pouvant conduire au décès. Les cas d’intoxications volontaires concernent majoritairement des jeunes adultes qui consomment ces produits dans des lieux festifs variés

mais aussi à domicile. [Source : Ministère chargé de

 

la Santé]

 

Consulter l'arrêté paru au Journal Officiel du 8 septembre 2011