Vous êtes sur :

main tenant un volantAlors que l'éthylotest est obligatoire à compter du 1er juillet dans tous les véhicules, en avril dernier, seulement 2 personnes sur 10  en possédaient un d'après une étude de l'observatoire 2012 de l'Institut de Recherches scientifiques sur les boissons.

L’IREB a présenté au cours de sa 40e matinée les résultats de son enquête 2012 sur les «Français et l’alcool» largement consacrée à l’alcool au volant. L’étude a été réalisée en avril 2012 auprès de 1001 personnes de 18 ans et plus par l’institut GFK.

Cette enquête met en évidence :

  • À peine 51% des sondés connaissent le seuil d’alcoolémie à partir duquel l’infraction au code de la route est constatée (0,5g par litre de sang).
  • Un tiers (32%) pense à tort que cette quantité d’alcool peut être éliminée en moins de trois heures (il faut entre 4 et 5 heures en fonction des variations individuelles).
  • 57% des personnes interrogées situent à deux verres le seuil au-delà duquel le risque d’infraction avec le taux légal d’alcoolémie est le plus probable.
  • Concernant la possession d’un éthylotest - obligatoire dans tous les véhicules à partir du 1er juillet - près de 8 Français sur 10 affirmaient ne pas en posséder un au moment de l’enquête
  • Enfin, plus de la moitié des sondés (53%) déclare avoir, au moins une fois dans les deux dernières années ; conduit dans un état de fatigue (49%), après avoir trop bu (17%), après avoir pris des tranquillisants (7%) ou consommé du cannabis (2%).