Vous êtes sur :

Logo du code de conduite des industriels de l'alcool

 

Des producteurs mondiaux de vins et spiritueux ont adopté un "code de conduite" de la publicité pour l'alcool sur Internet dans l'Union européenne et aux Etats-Unis.

L’objectif annoncé, proposer la publicité aux internautes en âge de consommer de l’alcool. Les industriels s'engagent notamment :

  • à demander l’âge des internautes,
  • à être présents sur des sites où au moins 71,6 % des visiteurs ont l'âge de consommer de l'alcool.

 

La position de l’Association

nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa)

Des études récentes démontrent qu’une exposition à la publicité sur l’alcool dans les médias classiques ainsi que la promotion de l’alcool, soit par une apparition dans des films, soit par l’utilisation de produits dérivés, ont des effets significatifs sur le fait que les jeunes boivent ou non, augmentent leur consommation ou non.
Source : Comité OMS d’experts des problèmes liés à la consommation d’alcool, OMS. Les publicités ont une action particulière sur les jeunes car elles valorisent la consommation d’alcool comme des attitudes positives.

L’auto-régulation effectuée par les producteurs de boissons eux-mêmes (par exemple en publiant des codes de bonne conduite) n’apparaît pas comme efficace. En revanche, il existe de fortes preuves de l’efficacité des politiques régulant le marché de l’alcool.

 

L’OMS a modélisé l’impact de l’interdiction de la publicité ; appliquée à l’Union européenne, elle entraînerait le bénéfice de 202 000 années de vie améliorées ou sauvées pour un coût d’implantation estimé à 95 millions d’euros par an.
Source : L’alcool en Europe. Une approche en santé publique. Rapport à la Commission Européenne. Anderson P., Baumberg B. Traduction du résumé en français par Michel Craplet