Jeunes gens qui dansentA compter du 1er décembre 2011, les

discothèques vont devoir s'équiper de dispositifs «permettant le dépistage de l'imprégnation alcoolique» selon l’arrêté issu de la loi LOPPSI (loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) paru samedi 1er octobre au Journal officiel.

 

Les établissements concernés (bars nocturnes, cabarets et discothèques ouverts entre 2 heures et 7 heures du matin) disposent de deux mois pour se mettre en conformité avec cet arrêt. Le responsable de l'établissement devra «s'assurer qu'à tout moment la demande de dépistage peut être satisfaite dans un délai inférieur à quinze minutes» et proposer un nombre minimal d'éthylotests, qui est fonction de l'effectif accueilli. Si un patron de boite opte pour les éthylotests chimiques, il devra par exemple être capable d'en fournir au moins cinquante par nuit.

L'arrêté laisse le choix entre l'installation d'une borne éthylomètre ou le recours à l'éthylotest chimique, le tout financé par les responsables des établissements de nuit.

Lire l'arrêté du 24 août 2011 paru au Journal Officiel du 1er octobre 2011

Consulter la liste des éthylotests certifiés pour la marque NF par AFNOR Certification