Alcool jeune


Le 4 décembre, l’ANPAA a participé à la première matinale de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) organisée sur le thème « Alcool : quelles accessibilités ? ». Elle a été l’occasion de présenter les principaux indicateurs en matière d'alcool et d’échanger sur plusieurs travaux récemment menés par l’OFDT. Une attention particulière a été accordée aux jeunes : accessibilité et représentation vis-à-vis de l’alcool et exposition aux publicités pour l’alcool.

 

Dans le cadre de l’enquête ESCAPAD[1] de mars 2017, 13 330 jeunes âgés de 17 ans ont répondu à un questionnaire concernant leur mémorisation des publicités pour les boissons alcoolisées et l’appréciation qu’ils en avaient. Ils se sont aussi exprimés sur les lieux où ils avaient pu être en contact avec un message de promotion de l’alcool.

 

Des publicités et des marques largement mémorisées

 

 

À 17 ans, une large majorité des adolescents (86,3 %, soit 10 591 répondants) se souviennent avoir déjà vu ou entendu une publicité pour une boisson alcoolisée. Parmi ces jeunes, les trois quarts (75,4 %) peuvent préciser de quel type d’alcool il s’agissait et un quart se souvient même de la marque promue. Au total, les jeunes interrogés ont cité plus de 100 marques dont 6 qui figurent dans deux-tiers des réponses.

 

Les vecteurs d’exposition aux publicités pour des boissons alcoolisées

 

Interrogés sur les formes d’exposition aux messages sur l’alcool, 30,7 % des jeunes disent en voir sur Internet de façon au moins hebdomadaire. Par ailleurs, un quart des jeunes dit repérer une marque d’alcool à travers un film, une vidéo ou un clip au moins une fois par semaine. Les adolescents français âgés de 17 ans s’avèrent exposés au marketing en faveur de l’alcool dans la plupart des espaces qu’ils fréquentent.

 

L’ANPAA s’inquiète de l’affaiblissement toujours plus important de la loi Evin via ces multiples stratégies marketing déployées par les industriels de l'alcool, notamment en direction des jeunes. Elle s’efforce de faire respecter cette loi afin de garantir un environnement favorable à la santé et elle est aujourd’hui la seule organisation à le faire en France. 30 actions en justice lancées par l’association sont actuellement en cours, principalement pour des publicités sur les réseaux sociaux, média de prédilection des plus jeunes.

 

Nous tenons à saluer le travail de l’ODFT dont les résultats prouvent qu’il y a plus que jamais matière à agir.

 

Plus d’informations dans le Tendances n° 135 de l’OFDT « L’exposition au marketing en faveur de l’alcool chez les jeunes, à 17 ans »

 

Consultez notre dossier Décryptages « Un univers alcoolique : la pression publicitaire au quotidien »

 

 

 

 ---------------------------------------------------------------------

[1] https://www.ofdt.fr/enquetes-et-dispositifs/escapad/