Vous êtes sur :

Totalement faux.

 

La loi Evin est compatible avec l’oeno-journalismeet l’oenotourisme. Du reste l'ANPAA n’a jamais attaqué de revue spécialisée, comme par exemple la Revue du Vin de France ou les suppléments Vins des hebdomadaires. En revanche, dans les medias généralistes, la publicité doit se limiter aux caractéristiques objectives des produits (type de boisson, origine…).

 

La loi Evin n’interdit pas de parler du vin. Elle permet parfaitement de publier des articles dans les revues spécialisées et professionnelles, mais elle encadre la façon dont on doit en parler pour ne pas être incitative à la consommation. On peut citer ici l’émission Echappées belles  consacrée à la Corse, évoquant dans son vignoble et ses vins sans outrepasser les limites posées par la Loi.