Jeunes adolescente qui semble inquièteL’IGAS a été chargée, par la ministre des affaires sociales et de la santé, d’évaluer le dispositif «maisons des adolescents» (MDA) conçu pour des jeunes de 11 à 25 ans et leurs proches.

Une centaine de MDA existent.

Elles représentent pour les jeunes et leurs proches un lieu d’accueil, d’écoute et d’évaluation de leur situation (environ 1.000 jeunes sont reçus chaque année dans une MDA «moyenne»). Leur activité complète l’offre existante des professionnels et des établissements de santé. Elles permettent d'éviter des consultations inutiles et/ou d'accélérer certaines prises en charge.



Le rapport souligne

 


Le rapport pointe que toutes les MDA accordent de l’importance aux jeunes « addicts », concernant la consommation de produits psychotropes licites (alcool, tabac...) ou illicites (drogues...) ; ou leur rapport aux écrans et aux nouvelles technologies (jeux vidéo, internet...).

Deux modalités d’intervention se dégagent.
La première intègre au sein de la MDA une « consultation jeunes consommateurs », souvent gérée par un spécialiste mis à disposition. La présence de ce type consultation au cœur de la MDA, facilite la venue de jeunes ; évite que ces adolescents se retrouvent dans le même lieu, à savoir celui d’un Centres d’addictologie et les Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogue (CAARUD) avec des personnes toxicomanes,
La deuxième consiste à orienter les jeunes vers une structure qui assure des « consultations jeunes consommateurs » voire vers des centres d'addictologie.

Télécharger l'Evaluation de la mise en place du dispositif « maison des adolescents » (MDA)

Les maisons des adolescents en France