Vous êtes sur :

 

1er avril 2015 - Vote de la Commission du Parlement Européen en faveur d’une stratégie alcool européenne


L’ANPAA et EUROCARE avec le soutien d’organisations à but non lucratif concernées par les politiques en matière d’alcool (1) accueillent favorablement le vote de la Commission parlementaire du Parlement Européen en faveur de la santé.


La Commission Santé, Environnement et Sécurité Sanitaire du Parlement Européen a voté le 31 mars 2015 en faveur de la protection de la santé et du consommateur en adoptant une résolution qui soutient la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie alcool de l’UE ainsi que l’étiquetage des ingrédients et des valeurs nutritionnelles sur les produits alcooliques et alcoolisés.

 


Ce vote revêt une importance toute particulière sachant que les directives sur l’étiquetage ne concernaient à ce jour que les produits alimentaires. Pour Glenis Willmot, députée, co-rapporteure du texte,  « nombreux sont ceux qui n’ont aucune idée du nombre de calories présentes dans les boissons alcooliques, sauf à être vraiment déterminer pour aller chercher l’information sur le site internet de l’entreprise. Ce qui est inacceptable. Le vote de ce jour a ouvert la voie en reconnaissant au consommateur le droit d’être informé lorsqu’il consomme de l’alcool ».


La nouvelle stratégie de l'alcool de l'UE devrait renforcer le cadre réglementaire actuel sur l'alcool et aider les gouvernements nationaux à réduire les dommages liés à l'alcool. Elle devrait encourager la prévention et la promotion de la santé et de l'éducation. La Commission parlementaire a estimé également que le prix minimum de l’alcool représentait l'un des moyens les plus efficaces et économique pour contribuer à réduire les dommages causés par la consommation d'alcool (2).


Remédier aux dommages provoqués par l’alcool est déterminant dans la réduction des inégalités de santé. Il y a un faisceau de preuves permettant de penser que la maladie et les décès liés à l’alcool affectent davantage les plus démunis (3). Il s’agit par conséquent d’un investissement non négligeable au plan économique, qui améliore la productivité et réduit les dépenses de santé.


(1)    The European Alcohol Policy Alliance (Eurocare), the European Public Health Alliance (EPHA), the European Association for the Study of the Liver (EASL), the European Liver Patients Association (ELPA), United European Gastroenterology (UEG) the Association of European Cancer Leagues (ECL) Standing Committee of European Doctors (CPME) and Royal College of Physicians (UK) British Medical Association
(2)    [Joint press release] Doctors take battle to implement “Scotland the brave’s” alcohol minimum unit price policy to Brussels
(3)    Herttua, K et al (2008) Changes in alcohol-related mortality


Contact Presse :  ANPAA Claude Rivière 01 42 33 83 16  - @ClaudeRiviere1