Vous êtes sur :

Jeune homme tenant une e-cigarette dans ses mainsL’e-cigarette aggrave le tabagisme chez les adolescents, c’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la revue dans JAMA Pediatrics.

L'utilisation d'e-cigarettes serait ainsi associée

  • à un risque accru de tabagisme (avoir déjà fumé ou être fumeur régulier)
  • à la planification d’un arrêt de tabac pour les fumeurs réguliers
  • à un risque plus grand d’avoir déjà expérimenté la cigarette

"Ces résultats suggèrent que l'usage de l'e-cigarette aggrave plutôt qu'elle améliore l'épidémie de tabac parmi les jeunes et remettent en question les affirmations selon lesquelles ces produits sont efficaces comme aide au sevrage tabagique", commentent les chercheurs.



D’autres experts soulignent que l’étude présentée dans JAMA Pédiatrics confirme que les e-cigarettes sont plus utilisées par des jeunes fumeurs (donc plus dépendants au produit) que par des jeunes non fumeurs. Selon eux, l’étude ne permet pas de tirer de conclusions quant à une éventuelle aggravation du tabagisme chez les adolescents utilisant la e-cigarette.

 

Sources APM, The New York Times

 

En savoir plus

La cigarette électronique n’est pas recommandée par la HAS comme outil de l’arrêt du tabac mais considère que son utilisation chez un fumeur qui a commencé à vapoter et qui veut s’arrêter de fumer ne doit pas être découragée. Recommandation 2014 de la HAS pour arrêter de fumer

Position de l'ANPAA: E-cigarette : un outil de réduction des risques et des dommages parmi d'autres