Vous êtes sur :

tabacLa vente de tabac au consommateur repose en France sur un réseau de commerçants spécialisés, les buralistes, qui disposent du monopole du commerce de détail des produits du tabac (cigarettes, cigares, tabac à rouler). Dans un contexte où la lutte contre les méfaits du tabac et donc contre sa consommation sont affichées comme une priorité nationale, on pourrait penser que les débitants de tabac seront amenés à se reconvertir progressivement.

 

La réalité est pour le moins plus nuancée, comme l'a analysée la Cour des Comptes[1], et illustre parfaitement l'ambiguïté des gouvernements successifs qui, d'un côté, affirment leur volonté inébranlable de réduire les dommages liés au tabac et, de l'autre, ménagent, à grand frais, les buralistes dont les intérêts sont directement proportionnels au volume des ventes.

 

[1] Rapport public annuel 2017, février 2017.

 

Télécharger le dossier Décryptages N°27 - Buraliste : Un métier d'avenir

 

 

Chicha

 

Les bars à chicha (ou cafés-narguilé) se sont installés dans le paysage urbain depuis une dizaine d'années, d'abord pour répondre à la demande d'une clientèle originaire du Maghreb, puis progressivement dans les quartiers branchés des centres-villes.

 

Phénomène encore marginal par rapport à la consommation de tabac classique sous forme de cigarettes, son développement et son installation dans le paysage incitent à la réflexion.

 

 

 

 

Télécharger le dossier Décryptages N°25 - La chicha Culture, petit commerce et addiction

 

 

Enregistrer

wntd 2017 fr 630La Journée mondiale sans tabac est l’occasion de sensibiliser le grand public, les médias et les pouvoirs publics aux multiples dangers du tabac : sanitaire, social, environnemental. Pour ce 31 mai, le thème retenu par l’OMS est : Le tabac, une menace pour le développement.

 

Les conséquences environnementales dues au tabac sont peu connues. Elles vont de la culture à la dégradation d’une cigarette, en passant par la fabrication, le commerce et la consommation.

 

L’industrie du tabac constitue un danger pour l’environnement. La culture du tabac nécessite l’utilisation de grandes quantités d’engrais et de pesticides, produits pouvant infiltrer les sols mais aussi l’eau et les nappes phréatiques. Elle nécessite de grandes surfaces, accélérant ainsi le phénomène de déforestation, mais accapare également, dans les pays en voie de développement, des terres qui pourraient être dédiées aux cultures vivrières.

 

Les mégots sont des déchets polluant l’espace public, la faune, la flore, ainsi que les mers. De fait, ils peuvent altérer la chaîne alimentaire et la biodiversité. Ils constituent une importante source de déchets, notamment sur les plages, amenant les autorités à interdire le tabac dans ces espaces. Le tabac contribue fortement à la pollution de l’air.

 

 

vapotageLa loi (loi de modernisation de notre système de santé, 26-janvier 2016) indique qu’il est interdit de vapoter dans :
- Les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs ;
- Les moyens de transport collectif fermés ;
- Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif.

Le décret précise les modalités de l’interdiction concernant les lieux de travail qui sont ceux recevant des postes de travail situés ou non dans les bâtiments de l’établissement, fermés et couverts, et affectés à un usage collectif, à l’exception des locaux qui accueillent du public.

Lire la suite...

e cigaretteLe marché du tabac et de ses dérivés a été bouleversé depuis 2005 par l'irruption de la cigarette électronique (ou e-cigarette) dont l'invention est attribuée à Hon Lik, un pharmacien chinois, et qui a connu un développement exponentiel jusqu'à une stagnation ces deux dernières années.

Au-delà du secteur économique, la cigarette électronique a provoqué et provoque toujours des débats au sein du monde de la santé quant à ses bénéfices face à la catastrophe sanitaire mondiale due la consommation de tabac (100 millions de morts au 20ème siècle et 6 millions de morts par an selon l'OMS).

La cigarette électronique a créé des controverses sur sa contribution à l'arrêt du tabac et à la réduction des risques liés au tabagisme.

Télécharger le Décryptages N°22 - Le vapotage : De l'enthousiasme à la prudence

 

 

 

Lire la suite...

L’OFDT vient de publier son tableau de bord mensuel mensuel relatif au tabac et au tabagisme en France. Ce tableau de bord fait apparaître une forte diminution de la vente de tabac si l’on compare le mois de décembre 2016 à décembre 2015. Les ventes de cigarettes ont en effet reculé de 14,3 % et celles de tabac à rouler de 6,9 %.


« Si la baisse n’est pas exceptionnelle pour le tabac à rouler, pour les cigarettes, c’est en revanche la plus forte diminution de mois à mois depuis septembre 2013 », indique l’OFDT.


Cette baisse pourrait être l’effet de l’opération Moi(s)s sans tabac, opération nationale menée par Santé publique France, lancée le 1er novembre avec pour objectif d’inciter les fumeurs à arrêter de fumer pendant au moins 30 jours.  Elle pourrait aussi être la conséquence de l'application du décret et l'arrêté relatifs au paquet neutre des cigarettes et de certains produits du tabac qui imposent aux industriels du tabac de ne livrer aux buralistes que des paquets neutres cela dépuis le 20 novembre 2016.


Enfin l’OFDT nous indique aussi concernant les traitements pour l’arrêt du tabac que par rapport à décembre 2015 le nombre « d’équivalents patients traités » a augmenté de 13 %.

 

Dans le même temps nous apprenons que l'augmentation des prix du tabac attendue ce we (30 à 40 centimes pour les cigarettes manufacturées et de 1,50€ pour le tabac à rouler) a été différée. Lire l'article du Parisen "Tabac : la hausse du prix du paquet attendra" .

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

cigaretteAnnoncé par Marisol Touraine en septembre dans le cadre du le "Programme national de réduction du tabagisme" (PNRT), est créé par décret du 5 décembre 2016 un fonds de lutte contre le tabac au sein de la CNAMTS à partir du 1er janvier 2017.

 

Ce fonds contribue au financement d’actions locales, nationales et internationales de santé, conformément aux engagements de la France dans le cadre de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac, notamment ses articles 5 (stratégies, plans et programmes nationaux multisectoriels globaux de lutte antitabac) et 20 (recherche).

 

Lire la suite...

Le Moi(s) sans Tabac a fortement mobilisé les équipes de l'ANPAA. Cette revue de presse illustre l'engagement des uns et des autres dans les actions de sensibilisation qui se sont déroulées sur l'ensemble du territoire.

C'est une revue de presse sélective : n'ont été retenus que les articles de plus de 200 caractères dans lesquels l'ANPAA est mentionnée et valorisée au travers d'une citation, d'une interview ou d'une photo. D'autres manifestations ont pu, naturellement, se dérouler avec un partenariat de l'ANPAA mais sans citation directe de notre association : c'est pourquoi elles ne figurent pas dans ce document. Enfin, dans un souci d'allègement du sommaire, les articles de presse sont regrouLire aussi pés par grandes régions.

 

Télécharger la revue de presse Anpaa

Lire aussi

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

cigarette

 

La ministre de la santé vient de tripler le forfait annuel de prise en charge des substituts nicotiniques par l'assurance maladie en le passant à 150 euros pour toutes et tous.

 

Ce forfait était de 50 euros pour le "grand public", il s'aligne désormais sur les forfaits destinés aux jeunes 20-30 ans, femmes enceintes, bénéficiaires de la CMU-C et personnes en affection de longue durée pour un cancer.


Les conditions de remboursement forfaitaire sont inchangées, sur la base d'une prescription médicale, étendue aux médecins du travail, chirurgien.ne.s-dentistes, infirmier.e.s, masseur.euse.s-kinésithérapeutes, ainsi qu'aux sages-femmes pour les personnes qui vivent régulièrement dans l'entourage d'une femme enceinte ou de l'enfant jusqu'au terme de la période postnatale ou assurent la garde de ce dernier.
 

Ce triplement à compter du 1er novembre est l'un des leviers de l'opération "moi(s) sans tabac" auquel participe activement l'ANPAA

Lire la suite...

L’appel des 100.000 contre le tabac. Professionnels, mobilisez-vous !


L’ANPAA soutient l'appel qui vient d’être lancé aux professionnels de santé par l’Alliance contre le tabac (Coalition d’Associations Contre le Tabagisme et Pour la Promotion de la Santé). 

 

L’objectif, mobiliser les professionnels en recueillant 100.000 signatures afin d’interpeller les responsables politiques, élus et futurs élus sur les mesures à prendre pour lutter contre le tabagisme responsable de 78.000 morts par an et dont le coût sanitaire est estimé à 25,9 milliards d’euros par an.

 

.

 

Signez l’Appel

Enregistrer

Enregistrer