Vous êtes sur :

Homme assis sur un banc su prenant la tête dans les mainsÀ l’initiative de l’Association Internationale pour la Prévention du suicide (IASP), en collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la journée du 10 septembre, Journée mondiale de la prévention du suicide, vise à sensibiliser tous les États à la problématique du suicide.


Rappelons qu'en France,

  • on dénombre 10.371 décès en 2010, soit 27 suicides par jour
  • plus de 700 tentatives de suicide par jour, soit 250.000 personnes chaque année.
  • les suicides représentent environ 2 % de la mortalité générale. Ils représentent la première cause de mortalité entre 25 et 34 ans (20 % du nombre total de décès) et la deuxième entre 15 et 24 ans (16 %) ainsi qu’entre 35 et 44 ans (16 %).


Modes de suicide
Le premier mode suicidaire chez les hommes comme chez les femmes est la pendaison (54 et 32 %). Les hommes ont plus souvent recours aux armes à feu (18 % contre 3 %), les femmes aux médicaments (31 % contre 10 %).


Les facteurs de risque
Le facteur de risque le plus important dans la survenue à la fois des pensées suicidaires et des tentatives de suicide (TS) est le fait d’avoir subi des violences (sexuelles mais aussi non sexuelles). Les autres facteurs associés aux pensées suicidaires et/ou aux TS sont le fait de vivre seul, la situation de chômage, un faible niveau de revenu, et la consommation de tabac.
Quelques facteurs de risque sont spécifiques au sexe ; c’est le cas d’une consommation d’alcool à risque chronique chez les femmes.
Pour l’ensemble des âges, la dépression reste le premier facteur de risque


A l'occasion de cette journée l’UNPS (Union nationale pour la prévention du suicide) crée son village associatif place Baudoyer, dans le 4ème arrondissement de Paris ; cela afin d'échanger avec ceux qui le souhaitent sur les actions de prévention qui sauvent des vies.

 

Pour en savoir plus consulter