Vous êtes sur :

Alignement de verres d'alcoolMortalité prématurée, augmentation des ivresses dès le collège puis consommation régulière avec l'âge, risques sous-évalués par 23% des femmes enceintes, recours aux urgences pour intoxication éthylique aiguë en hausse... le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut de veille sanitaire (INVS) dresse une série de constats alarmants.

 

Très documenté, le BEH rapporte notamment que l'alcool serait responsable de 49 000 décès par an en France et qu'il demeure la deuxième cause de mortalité évitable, après le tabac.

 

87% des hommes et 72% des femmes sont consommateurs de boissons alcoolisées (vin dans 66% des cas). L'expérimentation de l'alcool se fait à un âge précoce

puis les ivresses ou les usages plus fréquents augmentent fortement dès les dernières années de collège. Le recours aux urgences pour intoxication éthylique aiguë, notamment le week-end, est l'une des conséquences directes de ce phénomène.

 

 

>> Télécharger le numéro thématique du BEH - "L'alcool, toujours un facteur de risque majeur pour la santé en France"