Vous êtes sur :

Proposition1

La part de la population qui fume du tabac quotidiennement en France est supérieure à la moyenne des pays européens et est presque deux fois plus élevé qu’en Suède (12%).

 

De même, la consommation d’alcool annuelle en France est parmi les plus élevées des pays de l’OCDE avec 11,5 litres d’alcool pur par habitant contre 8,8 litres en moyenne.

 

La France se distingue aussi par le nombre élevé de consommateurs réguliers de cannabis, estimé à 1,4 millions. 

 

Les addictions sans produit (jeux d'argent en ligne, jeux vidéo…) sont aujourd’hui bien documentées et de nouvelles drogues sont fabriquées chaque jour dans le monde entier, inondant un marché rendu notamment incontrôlable par Internet.

 

Proposition aux candidat-e-s : Vous engagez-vous, si vous êtes élu-e, à soutenir l'adoption d'un programme ambitieux en matière de conduites addictives axé sur la réduction des risques et des dommages ?

 

Il s’agit de :

  • élaborer et mettre en œuvre un plan national de réduction du risque alcool (PNRA),

  • maintenir un programme national de réduction du tabagisme ambitieux et généraliser annuellement le dispositif « Moi(s) sans tabac » dont la première édition en novembre 2016 a connu un franc succès,

  • développer et diversifier l’offre en matière de réduction des risques et des dommages auprès des usagers de drogues (matériel, traitements, internet, salles de consommation…)

 

Pourquoi c’est important ? 

  • En 2014, près de 90% des jeunes de 17 ans avaient déjà bu de l'alcool et 70% avaient déjà fumé une cigarette. Plus préoccupant, 32% sont des fumeurs quotidiens, 12% font un usage régulier d'alcool et 9,2% consomment régulièrement du cannabis.
  • La seule pratique efficace consiste à mettre en place une politique globale de lutte contre les addictions, en s’intéressant autant aux comportements qu’aux produits.
  • La réduction des risques et des dommages vise à prévenir et à diminuer les conséquences négatives, sanitaires et sociales, des conduites addictives induites par les drogues et activités licites et illicites, avec de meilleurs résultats tant pour la société que pour les individus.
  • Le Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017 touche à sa fin.

En savoir plus : La réduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives – FFA 2016 Livre Blanc 2011