Vous êtes sur :

jeux

Activité humaine universelle, le jeu est à la fois un moyen d'apprentissage naturel pour les enfants, et une source de plaisir et de divertissement pour chacun. Mais cette recherche de plaisir peut ouvrir la voie à des comportements plus négatifs.

 

C'est ainsi qu'aux addictions "classiques" liées à la consommation d'un produit (tabac, alcool, drogues illicites, médicaments détournés), le champ des conduites addictives a intégré depuis plus d'une décennie les addictions sans produit ou addictions comportementales, en particulier les addictions aux jeux.

 

Sans diaboliser une activité qui est inhérente à la nature humaine, les nouvelles pratiques induites par le développement technologique, industriel et commercial des jeux imposent une réflexion sur ce qui n'a souvent plus rien d'une activité "innocente" ni pour le joueur, ni pour le promoteur du jeu.

 

C'est pourquoi le contexte de privatisation de la Française des Jeux, qui tendra à augmenter le chiffre d'affaires et assurer le dividende des actionnaires, n'aura d'autres moyens que de pousser à l'accroissement du nombre de joueurs (et de leurs mises) et à les fidéliser au risque de les pousser dans l'addiction. Face à la puissance de ce lobby, le rôle régulateur et protecteur de l'Etat ne doit pas s'affaiblir, mais au contraire s'affirmer et soutenir les efforts de prévention.

 

Télécharger le dossier Décryptages N°31 - Les jeux Hasard, argent, vidéos et illusions

 

 

 

neversA l’occasion des Etats Généraux de la Santé organisés par le Conseil territorial de la santé (CTS), Madame Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, était en déplacement dans la Nièvre le 1er Mars 2018.



Avant de rejoindre les Etats Généraux de la Santé, Mme Agnès BUZYN a été reçue par Monsieur Alain DELGUTTE, Président du Conseil Central de la section de l’Ordre des Pharmaciens dans son officine pour échanger sur la lutte contre le tabagisme.



A cette occasion, l’ANPAA 58 a été conviée à rencontrer Madame La Ministre afin de présenter les missions de l’établissement et notamment les actions conduites dans le domaine de la tabacologie en CSAPA et en prévention sur le territoire 58. Moment d’échange appréciable, temps fort pour l’ANPAA 58 en matière de communication, et de reconnaissance comme partenaire important dans la prise en charge et la prévention des addictions sur le territoire 58.

 

 

--------------
Sur la photo : Mme Agnès BUZYN entourée de M. DELGUTTE, du Préfet de la Nièvre, de la directrice de l'ANPAA 58 Mme ROCHU, de Mme GOULET Députée de la Nièvre et du Maire de Nevers

 

Télécharger la présentation de l'ANPAA 58 faite à l'occasion de la visite de Mme Agnès BUZYN

Télécharger le Courrier de remerciement de Mme la Ministre

sallevideLes 6 et 7 décembre 2017, la Fondation pour la Recherche en Alcoologie (FRA) a tenu son 1er colloque à Rennes depuis sa création en décembre 2015 à partir de la transformation de l'IREB (Institut de recherches scientifiques sur les boissons). Ce colloque scientifique n'a pas été un grand succès comme auraient pu l'espérer les alcooliers, en raison d'un enchaînement de maladresses qui tiennent à l'ambiguïté de cette stratégie d'influence de moins en moins bien perçue.

 

Cet épisode décevant pour la FRA a été autant l'occasion d'un dévoilement des méthodes de cette fondation et des réactions qu'elles suscitent que des travaux soutenus par le secteur économique de l'alcool.

 

Télécharger le dossier Décryptages N°30 - Colloque "décevant" de la FRA : Les limites de l'ambiguïté

 

 

drogue coutAu moment où le gouvernement français, sur la lancée de l'élection du président Emmanuel Macron, s'apprête à réviser à la marge le dispositif de répression de l'usage des stupéfiants (contraventionnalisation pour primo-interpellation), la prise en compte de l'aspect économique de la consommation de drogues et de leur trafic est curieusement absente du débat. C'est d'autant plus étonnant pour un gouvernement qui se veut managérial et garant des équilibres budgétaires.

 

On peut difficilement incriminer le manque d'informations, que ce soit sur les drogues légales ou illégales, ou la difficulté de la prospective puisque, pour le cannabis, l'évolution de la législation dans certains pays (Etats-Unis, Uruguay) permet déjà de tirer des enseignements[1], à la fois pour la santé publique et pour l'évolution du marché. Par ailleurs, nous disposons pour la France d'éléments solides concernant le coût social des drogues licites ou illicites grâce aux travaux de l'économiste Pierre Kopp[2] publiés en 2015[3], financés par la Direction Générale de la Santé.

 

 ___________________________

[1] https://www.ofdt.fr/europe-et-international/projets-internationaux/cannalex/

[2] Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) et à l’Ecole d’économie de Paris.

[3] https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxpkvc.pdf

 

Télécharger le dossier Décryptages N°29 - Le coût des drogues pour la société : Quel intérêt pour la politique publique?

 

 

 

 

 

Cliquer sur l'image pour visionner la vidéo

Mildeca

Le Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017 arrivant à son terme, la MILDECA a ouvert une concertation pour l'élaboration d'un nouveau plan de mobilisation contre les addictions. Celui-ci devrait être présenté en mars 2018.

 

L'ANPAA, en tant qu'acteur majeur du secteur français de l'addictologie et première association gestionnaire d’établissements de soins en ambulatoire, a naturellement participé à cette consultation

 

Lire la suite...

anesmL’ANESM publie ses recommandations de bonnes pratiques professionnelles portant sur « la réduction des risques et des dommages dans les Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD) » auxquelles Delphine Jarraud du siège et Stéphanie Lefevre du CAARUD "le Sémaphore" de l'ANPAA 07 ont contribué.

Ces recommandations ont été élaborées dans un contexte d’évolution puisque, d’un objectif initial centré sur la réduction des risques infectieux liés à l’usage de drogue par injection, la politique de réduction des risques s’étend aujourd’hui à l’ensemble des dommages sanitaires et sociaux et à tous les produits.

La loi n°2016-41 de modernisation de notre système de santé a entériné ce cadre d’évolution et a autorisé notamment de nouveaux outils et de nouvelles interventions en CAARUD (supervision des pratiques de consommation, analyse de produits, tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), autotests de détection des maladies infectieuses, naloxone). Les recommandations de l’Anesm permettent d’accompagner ces changements.

 

Télécharger recommandation ANESM RDRD en CAARUD

 

 

Addict AideLe Fonds Actions Addictions (F2A) lance le portail www.addictaide.fr/travail, un site de référence qui rassemble et organise les informations sur les bonnes pratiques en matière de prévention et de prise en charge des conduites addictives en milieu de travail. Soutenu par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) et le Ministère du travail, ce portail concrétise la volonté de faire de la prévention dans les milieux professionnels un objectif prioritaire, en s’appuyant sur des données objectives et les évolutions de la recherche.



L'ANPAA a répondu favorablement à la demande du Fonds Actions Addictions d'animer la maison "Prestataires et autres intervenants" sur le site AddictAide Travail.

Lire la suite...

Photo TdP1Créé par l’ANPAA Hauts-de-France en 2017, Trésor de Parents est un jeu coopératif pour échanger, donner son point de vue, prendre du recul…

Y voir plus clair en tant que parent… Trouver des pistes de réflexion… Anticiper ses réactions…
 
Premières cigarettes, un joint trouvé dans la chambre, une ou des ivresses répétées, un ado qui ne décroche pas de ses jeux vidéos…


Les parents ne sont pas toujours préparés à ces bouleversements. Ils sont parfois inquiets et se sentent désabusés, dépassés, isolés ?


Trésor de parents propose d'ouvrir le dialogue sur la place et le rôle des parents dans de nombreuses situations éducatives du quotidien.
 

 

Pour une présentation complète de ce jeu et obtenir le bon de commande : Cliquez ICI

Télécharger la fiche descriptive

prop 3Dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation lancés le 20 juillet dernier, une phase de consultation est organisée jusqu’au 20 octobre à travers une plateforme ouverte à tous les citoyens. Cette plateforme permet aux internautes de faire part de leurs préoccupations, de proposer des solutions et de soutenir ou rejeter les propositions formulées par d’autres.

 

L’un des thèmes ouverts au débat porte sur la manière de mieux informer les consommateurs. La lutte contre le surpoids et l'obésité repose en effet en grande partie sur l’information des consommateurs sur les calories qu'ils consomment sous diverses formes.

 

Or aujourd'hui, contrairement aux autres aliments et aux boissons non alcoolisées, il n’y a aucune obligation pour les producteurs de boissons alcoolisées de fournir des informations sur la composition et l’apport nutritionnel de leurs produits.

Lire la suite...