Vous êtes sur :

Logo de l'AssapsL’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) assouplit sa position sur l’usage du baclofène (Lioresal et générique) dans le traitement de l’alcoolo-dépendance hors AMM (Autorisation de mise sur le marché)

L’AFSSAPS rappelle que

  • concernant l’alcoolo-dépendance l’efficacité du baclofène n’est pas encore démontrée, bien que de nouvelles données observationnelles montrent des bénéfices cliniques chez certains patients,
  • la prise en charge de l’alcoolo-dépendance implique une approche globale par des alcoologues,
  • la prescription du baclofène doit être considérée au cas par cas.

L’Afssaps a autorisé le lancement d’un essai clinique contrôlé et encourage le développement d’autres études.

Consulter sur le site de l’Afssaps :

Ecouter sur France Info le Dr Alain Rigaud, Président de l'ANPAA, qui s'exprime sur l'assouplissement de la position de l'Afssaps

 

En novembre 2008 paraît « Le dernier verre », livre témoignage du Pr Olivier Ameisen dans lequel il raconte comment il s’est sorti de l’alcoolisme grâce au baclofène. Depuis, ce médicament habituellement prescrit dans le cadre de contractures spastiques, est fortement médiatisé pour son utilisation dans le cadre d’un sevrage alcoolique. L'indication du baclofène dans le traitement de certaines dépendances (notamment alcoolo-dépendance) est en cours d'évaluation et n’a pas reçu d’AMM.
Jusqu'à présent l’Afssaps mettait en garde contre une utilisation du baclofène chez les patients alcoolodépendants.